BMX Racing Media Since 2005

893977_357802311005506_1777700606_o

 

Nous avons eu le privilège d’avoir Quentin Caleyron, pilote Elite GT – Saint Etienne, ce mardi 13 janvier 2015 en live avec vous sur bmx2day.com. Il a été le premier pilote d’une longue série (on l’espère) à se prêter au jeu des Questions-Réponses avec ses fans et les lecteurs de votre site web 100% BMX. On tient particulièrement à remercier Quentin qui a répondu à 99% des questions et à vous remercier, vous, pour avoir été si nombreux à lui écrire ou à lire le fil de discussion malgré le petit “bogue” sans grosse conséquence. 

© Photo : Simon Duchêne – SD Shot

Le résumé votre interview, des scoops ? C’est par ici : 

 

Yann Bonici : Salut Quentin, allez j’ ouvre le bal, durant ta carrière tu as connu pas mal de blessures. Alors comment fais-tu pour revenir aussi vite au top ? Et comment fais-tu pour ne pas avoir de doutes, de peurs,  bref pour ne pas rouler sur les freins ? Depuis quelques temps c’est le flou niveau équipe de France (encadrements, pôle fermé, tensions, etc.). Ne penses-tu pas que cela risque d’être un handicap pour les JO et comment fais-tu pour te préparer ? D’ailleurs qui s’occupe de ta préparation ?

Quentin Caleyron : Oui en effet j’ai eu de nombreuses blessures (entre autre une hernie, ligaments croisés, butées aux épaules…). Je pense que sans l’aide du CREPS PACA (centre d’entrainement) de la fédération et de Stéphane Tallour ça aurait été plus difficile. Je pense que ma persévérance et mon envie ont été mes atouts. Pour la deuxième question, je suis assez d’accord avec toi c’est assez flou au niveau Fédéral. Mais heureusement on s’en sort ! Je vais annoncer mon nouvel entraineur d’ici peu. Pour la préparation physique je suis suivi par Arnaud Hays (qui s’occupe également de l’équipe de France de Taekwondo et de cyclisme sur piste). J’ai malheureusement pris l’habitude de m’entraîner seul ces dernières années avec les problèmes d’entraîneurs. Mais j’attends beaucoup pour le futur et ça me motive énormément de savoir que je vais avoir un entraîneur pour 4 pilotes et une structure de malade !

 

Thomas Puglisi / Remy Nouant / Philippe Léger : Salut, quand as-tu commencé le BMX ? Et est-ce que, au début, le domaine de la compétition était dur pour toi ? Quels sont tes sponsors ? 
Quentin Caleyron : J’ai commencé en 98 à l’âge de 10 ans. Oui la compétition à été difficile au début. Comme tout le monde je ne passais pas les manches mais petit à petit mon niveau à augmenté et j’ai atteint les finales puis les podiums ! Je suis actuellement en négociation avec de nouveaux gros sponsors :-) affaire à suivre ! Pour le moment mes sponsors sont GT Bicycles USA, les masques 100%, Probikeshop et ICE. Je viens de rentrer en collaboration avec ICE qui fait des roues carbones. Je comptes donc tester ça sous peu. J’ai hâte!

 

Tom Brocarel / Yoann Delépine : Quels sont tes objectifs pour 2015 ? Quels conseils pour devenir un bon Elite ? 
Quentin Caleyron : Mes objectifs pour 2015 sont d’obtenir un maximum de points UCI afin de qualifier le pays aux JO. Ensuite en terme de résultats je vise une finale aux championnats du Monde et le top 1 en France et Europe. Il y a aussi les Jeux Européen, je vise une médaille là-bas. Je pense que la persévérance et l’envie sont très importantes pour devenir élite. J’ajouterais aussi la passion et le plaisir sur le vélo qui sont pour moi primordiaux.

 

Esteban Pertus : Quelle reconversion pour toi lorsque ta carrière en tant que pilote élite pro touchera à sa fin ? Le plus tard possible, on te le souhaite ;-)
Quentin Caleyron :  Après le BMX je pense déjà continuer ma carrière sportive en cyclisme sur piste. Je pense avoir le potentiel physique pour. Sinon j’ai fais des études dans le génie mécanique. Je travaillerai donc dans cette branche.

 

Matthieu Gouraud : Lors des compètes, surtout en championnat, je stresse énormément, surtout sur la grille de départ. Comment fais-tu pour gérer ton stress ?
Quentin Caleyron : Etant jeune j’ai fais beaucoup de sophrologie et ça me sert constamment. Sinon je pratique beaucoup le Yoga ça m’aide également. La gestion du souffle est pour moi essentielle (autant pour me dynamiser que pour me calmer).

 

Luca Ballerini : Est-ce que le renouveau de la piste de SQY était nécessaire et qu’est-ce que cela va apporter pour vous, Elites ? 
Quentin Caleyron : Oui il y avait certaines parties qui devaient être changées mais je ne rentrerais pas dans les polémiques ce soir ! Je pense que cette structures va beaucoup nous apporter. Déjà premièrement en terme d’entrainement : on peut voir que les nations fortes possèdent toutes un gros centre d’entrainement (USA, UK, Hollande…). Et aussi en terme de compétition j’espère que nous ferons le championnat de France dessus et aussi peut-être un championnat ou un coupe du Monde qui sait !

 

Kevin Dft : Quand tu étais plus petit, genre 15-16, tu roulais plutôt pour le plaisir ou pour la compète ? Combien de fois par semaine ? Te voyais tu déjà ce niveau ? 
Quentin Caleyron : J’ai toujours roulé que pour le plaisir. Encore maintenant d’ailleurs :) Quand j’avais 15-16 ans j’étais en sport-étude à Saint-Etienne. Je m’entrainais déjà 5 fois par semaine. A cette époque je n’aurais jamais imaginé aller si loin grâce au BMX. Je me souviens que je cherchais toutes les vidéos possible des pistes aux USA. J’ai beaucoup rêvé de rouler un jour sur ces pistes.

 

A bientôt pour de nouvelles ITW ;-)

Commentaires (0)
le 13 janvier 2015.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

HautHaut